Ouvrir panneau
Contacter nos avocats
Contact
Ce champ est invalide
Partager
Cabinet d'avocats

Un droit à l’immunité : oui mais.

Le salarié qui dénonce des faits ou des agissements de harcèlement moral est protégé par une immunité qui rend son licenciement nul, aux termes même de l’article L1152-2 du Code du Travail. Encore faut-il, selon la Cour de cassation, que ce salarié ait dénoncé des faits qualifiés par lui d’agissement de harcèlement moral. Cette solution a le mérite d’être claire. Tant que le harcèlement moral n’est pas exprimé de façon explicite dans les échanges entre l’employeur et le salarié, le salarié ne peut pas bénéficier de la protection contre ce licenciement, ou toute autre mesure qui serait prise en réaction par l’employeur. De façon encore plus claire, si le salarié évoque des faits ou agissements qui ressemblent à des faits de harcèlement moral, sans les désigner expressément comme tels, la protection légale ne s’applique pas. (Cass. Soc. 13.09.2017 n°15-23.045).

Nous proposons dans le cadre des spécificités de votre entreprise des formations juridiques sur mesure

Lire la suite

Conformément à la législation relative à la protection des données, nous vous informons que ce site utilise des cookies à des fins de statistiques. En cliquant sur le bouton 'Accepter', vous autorisez les services tiers que nous utilisons à éventuellement déposer un ou plusieurs cookies sur votre ordinateur. Pour en savoir plus, consultez nos mentions légales